Ostréiculture

  Historique
  Travail
  Recettes de cuisine
  Ouverture
  Chiffres

Mytiliculture

  Historique
  Travail
  Recettes de cuisine
  Chiffres

 

Ostréiculture : Mytiliculture : Qui sommes-nous ? : Téléchargement : Liens

 

Histoire de la Moule de Bouchot

Un récit publié à la fin du XVIème siècle raconte qu'en 1235, un naufragé écossais, Patrick Walton, vint s’échouer en baie d’Aiguillon à une demi-lieue de port Esnande.

Il fut recueilli par les habitants de la région et s’y installa. Sans ressource, il décida de reprendre ses activités habituelles, notamment la chasse aux oiseaux de mer.

Des filets étaient tendus sur le littoral entre des piquets de bois enfoncés dans le sol. Le chasseur eut la surprise de constater l’envahissement de ses poteaux par de nombreuses petites moules dont il observa la rapide croissance.

Par la suite, il lui apparut plus profitable de capturer des moules et de les engraisser plutôt que de chasser les oiseaux. Il aurait de cette façon inventé les premiers parcs à moules sur bouchots.

Longtemps, cette technique d'élevage sur bouchots ne s'est pratiquée que sur la côte atlantique française, région où le naissain se fixe naturellement sur les pieux.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la population vivaraise tenta la culture des moules selon différentes méthodes (sur planches ou pierres), mais les résultats n'étaient pas satisfaisants.

Une moulière

Une file de pieux à moules de bouchot
 

Mytiliculture moderne

C'est en 1954, au Vivier sur mer, qu'est née la mytiliculture en Baie du Mont-Saint-Michel. Cette nouvelle activité s'est rapidement développée grâce à des conditions de milieu tout à fait favorables

La mytiliculture sur bouchots est apparue sur la côte est du Cotentin à partir de 1956. Mais c'est à partir de 1963, sur la côte ouest, que cette culture va rapidement se développer notamment dans les régions d’Agon et de Pirou.

En l'éspace de 30 ans, la Normandie est devenue la première région productrice de moules de bouchot au monde.